You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Arbitre et O.T.

Les compétitions fédérales exigent la présence de responsables capables de veiller à l’application correcte des Règles de Golf et des règlements d’épreuves.


Pour répondre à ces besoins la ffgolf, sous la responsabilité de la Commission Nationale d’Arbitrage, forme des Arbitres et utilise leurs services. A cette fin la Commission Nationale d’Arbitrage délivre des titres qui attestent de l’aptitude de leur détenteur à exercer un certain nombre de tâches au niveau fédéral.


La Commission Nationale d’Arbitrage établit la liste des Arbitres. Cette liste est publiée sur le site internet de la ffgolf et elle est régulièrement actualisée par la Commission en relation étroite avec le Comité des Règles.

 

Tous les Arbitres doivent être titulaires de la licence ffgolf de l’année en cours.
La liste officielle des arbitres est consultable sur notre site www.ffgolf.org dans la rubrique " Règles & Etiquettes / Listes & Cursus "

 

1) Fonctions

Pour plus de détails voir chapitre 7 du document Recommandations et Conseils pour la Gestion d’une Compétition disponible en téléchargement sur le site Internet www.ffgolf.org à la rubrique Jouer en compétition.
Selon la définition des Règles de Golf, l’Arbitre a vocation à faire appliquer les Règles de Golf ainsi que les règlements d’épreuves. Il doit intervenir sur toute infraction à une règle qu’il remarque ou qui lui est signalée. Si un Arbitre a été nommé, sa décision sera sans appel.
On distingue plusieurs catégories d’Arbitres :


- L’Arbitre de Ligue : il a vocation à arbitrer les épreuves de Ligue et les Grands Prix dans sa Ligue ou dans une Ligue voisine. Sa compétence s’exerce également sur les éliminatoires régionales d’épreuves fédérales. Il peut également intervenir en soutien d’Arbitres sur d’autres épreuves fédérales. Il doit être capable de maîtriser l’organisation de compétitions complexes telles que celles par équipe et avoir une bonne connaissance des Règles de Golf lui permettant de trouver rapidement dans le livret des Règles (si besoin dans le livre des Décisions), la réponse aux cas simples et habituels survenant dans une compétition.


- L’Arbitre Fédéral : il a vocation à arbitrer les épreuves inscrites au calendrier national de la ffgolf et doit, pour ce faire, avoir une connaissance approfondie des Règles de Golf lui permettant de régler les cas les plus complexes en faisant appel, si besoin, au livre des Décisions.


- L’Arbitre National : il a vocation à arbitrer les épreuves inscrites au calendrier national de la ffgolf ainsi que certains tournois professionnels. En raison de compétences reconnues et d’une longue expérience, il doit également participer activement au sein des Ligues à la formation des Arbitres de Ligue.


- L’Arbitre International : en plus des épreuves qui sont normalement du ressort de l’Arbitre National, il a vocation à arbitrer des compétitions internationales et notamment des tournois professionnels


- L’Arbitre National / International - Directeur de Tournoi : outre les fonctions de l’Arbitre National/International, il doit également être capable de prendre en charge l’intégralité de l’organisation d’une quelconque épreuve fédérale. Parmi les tâches spécifiques incombant au Directeur de Tournoi, on peut mentionner :


- l’établissement de relations spécifiques avec les responsables du club où se déroule la compétition qu’il dirige avec notamment la visite préalable des installations et le contrôle de la conformité des installations et du terrain par rapport au cahier des charges, la disponibilité du matériel nécessaire (tableau officiel, piquet, bombes de peinture, raclettes etc.) la présence des moyens humains (starters, OEC, commissaires, secrétariat et saisie informatique), la gestion de la journée d’entraînement, la mise en place des dispositions pour le contrôle antidopage, le contrôle des trophées etc. ;
- la gestion de l’organisation de la compétition avec notamment la direction de la réunion des capitaines, la répartition des tâches et le management de l’équipe en charge de l’organisation (Arbitres, OEC, commissaires, bénévoles, starters), les décisions relatives aux interruptions de jeu et à l’évacuation du terrain, les mesures liées aux intempéries (changement des heures de départ, modifications des formes de jeu…), l’organisation de la remise des prix etc. ;

- les relations avec la ffgolf avec la réception des courriers avant la compétition, la communication des résultats pendant et à la fin de la compétition, la transmission des documents demandés par la Fédération
Si lors d'une compétition ne figure pas parmi les arbitres désignés un Directeur de Tournoi inscrit sur la liste officielle de la Fédération, alors un des arbitres présents sera habilité à assurer la Direction de ce Tournoi particulier et devra en assumer les différentes charges telles que décrites plus haut.
Globalement les Arbitres sont en nombre suffisant, mais leur compétence et leur disponibilité sont inégales. La pratique régulière de l'arbitrage est indispensable. Il y a une adéquation à trouver entre les demandes d'Arbitres qui trouvent qu’ils n’ont pas assez de compétitions à arbitrer et les demandes de la ffgolf qui ne trouve pas d'Arbitres pour certaines compétitions. Certains Arbitres "ultra disponibles" recherchent le plus de tournois possibles. A l'opposé, d'autres Arbitres "font le mort". Ces derniers doivent être retirés des listes d'Arbitres après une trop longue inactivité.
La compétence sur le terrain peut être très différente de ce que laissaient entrevoir les résultats de l'examen théorique. De même le comportement à l’égard des joueurs ou des responsables de Clubs peut poser des problèmes. Cette capacité en situation sera donc un élément essentiel de l'évaluation. Il n'est pas nécessaire d'avoir une pléiade d'Arbitres théoriquement « incollables », mais peu compétents sur le terrain et dans l'approche du joueur ou bien encore peu disponibles. Ce qui est recherché c’est sans doute moins d'Arbitres, mais plus compétents dans tous les domaines y compris ceux relevant du comportement et de la communication. En outre, une meilleure qualité ne peut que rejaillir positivement sur l'image de marque de l’ensemble du corps arbitral.
Pour que les Arbitres soient performants, ils doivent pouvoir arbitrer un minimum d'épreuves. La Commission Nationale de l’Arbitrage veille à une répartition équitable des arbitrages pour les épreuves inscrites au calendrier national. Il est de la responsabilité de chaque Ligue, en accord avec le formateur concerné, d’affecter les Arbitres de Ligue aux différentes épreuves relevant de la responsabilité de cette Ligue.

 

2) Cursus

Titres délivrés, candidatures, examens, calendrier
Au niveau des titres délivrés, les étapes du cursus sont les suivantes :
> Arbitre de Ligue
- Obtention du titre : l’examen est organisé tous les deux ans. Cet examen qui a lieu le même jour dans toutes les Ligues, est identique pour toutes les Ligues, le contenu de l’épreuve ainsi que les barèmes de correction étant fixés par le Comité des Règles. Sauf indication contraire du Comité des Règles, un seuil minimum de 16/20 de moyenne sera demandé aux candidats pour l’obtention de cette partie théorique. Pour plus de détails, voir section 4. A la suite de la réussite à cet examen, le candidat devient stagiaire et est mis en situation lors d’épreuves de ligue. Au bout d’une période probatoire déterminée par la Commission Nationale d’Arbitrage, si son comportement est jugé satisfaisant, il devient Arbitre de Ligue sur proposition du Président de la ligue et après avis pris auprès du ou des formateurs de la Ligue. Tous les recours seront examinés par la Commission Nationale d’Arbitrage qui tranchera en dernier ressort.
- Candidats : toute personne possédant une licence ffgolf peut adresser sa candidature à une Ligue (voir formulaire de candidature à la fin du chapitre 5.2) en l’accompagnant d’une lettre de motivation ainsi qu’éventuellement de lettres de recommandation émanant de Clubs ou de toute autre instance jugée appropriée par le candidat. La Ligue peut refuser une candidature en raison du nombre de candidats déjà sélectionnés ou pour tout autre motif. La décision de la Ligue relève de la compétence collégiale des instances dirigeantes de la Ligue. La décision d'acceptation ou de refus sera notifiée dans les plus brefs délais au candidat.
- Formation : organisée selon un cycle de deux ans débutant les années impaires et assurée par les formateurs de Ligue, elle s’étend, selon des modalités propres à chaque Ligue, sur une période de près de 24 mois et comporte à la fois une formation théorique et des mises en situation sur le terrain. Un candidat dont le comportement sur le terrain a été jugé inapproprié par le formateur de Ligue peut se voir interdire de présenter l’examen. Pour plus de détails sur le contenu de cette formation, voir section 3

 

Calendrier : ? Formation : mars 2011 à décembre 2012, mars 2013 à décembre 2014, etc.
> Délivrance du titre : février 2013, février 2015 etc.


> Arbitre Fédéral
- Obtention du titre : ce titre est délivré après le passage d’un examen national organisé tous les deux ans au mois de mars des années impaires. Cet examen qui a lieu le même jour dans toutes les ligues, est identique pour toutes les ligues, les corrections étant assurées par des correcteurs désignés par le Comité des Règles. Le contenu de cette épreuve est fixé par le Comité des Règles. Sauf indication contraire du Comité des Règles, un seuil minimum de 16/20 de moyenne sera demandé aux candidats pour l’obtention du titre. Pour plus de détails, voir section 4. Pendant les deux premières années suivant la première réussite à l’examen, l’Arbitre est stagiaire et mis en situation lors d’épreuves au cours desquelles il est entouré de « superviseurs » désignés par la Commission Nationale d’Arbitrage. Au bout de ces deux années, si son comportement est jugé satisfaisant, il devient Arbitre Fédéral ; sinon il redevient Arbitre de Ligue. La période de deux années de stage peut être réduite et la nomination au titre d’Arbitre Fédéral intervenir plus tôt si la commission le juge opportun.
- Candidats : cet examen est ouvert aux Arbitres de Ligue ayant été titularisés à la date de l’examen. Les candidats ayant échoué trois fois à cet examen – ou ayant été absents à deux sessions d’examen où ils étaient inscrits, n’ont plus le droit de le représenter, sauf circonstances exceptionnelles laissées à l’appréciation de la Commission Nationale d’Arbitrage.
- Formation : les formateurs de Ligue peuvent mettre en place une préparation spécifique à l’examen d’Arbitre fédéral selon un calendrier et des modalités qui leur paraîtront les plus appropriés.
- Calendrier : ? Formation : variable selon les Ligues.
> Délivrance du titre : février 2013, février 2015 etc.


> Arbitre National
- Obtention du titre : ce titre est délivré sur la base d’une liste d’aptitude établie par la Commission Nationale d’Arbitrage et est régulièrement actualisée. Un Arbitre National qui ne figure plus sur cette liste redevient Arbitre Fédéral.
- Candidats : les candidats doivent avoir réussi au moins deux fois l’examen permettant d’être Arbitre Fédéral. Ils sont tenus d’assister aux formations spécifiques qui leur sont proposées par la Fédération. Ils doivent en outre participer activement à la formation des Arbitres de Ligue au sein de leur Ligue ainsi qu’à la préparation des épreuves de l’examen national pour l’obtention du titre d’Arbitre Fédéral en proposant des sujets pour cet examen.


> Arbitre International - Obtention du titre : ce titre est délivré sur la base d’une liste d’aptitude établie par la Commission Nationale d’Arbitrage et est régulièrement actualisée.
- Candidats : les candidats doivent avoir le titre d’Arbitre National et avoir arbitré plusieurs compétitions internationales, y compris au niveau professionnel. Ils doivent avoir une parfaite maîtrise de la langue anglaise.


> Arbitre National / International-Directeur de Tournoi
- Obtention du titre : ce titre est délivré sur la base d’une liste d’aptitude établie par la Commission Nationale d’Arbitrage et est régulièrement actualisée. Un Arbitre National/International-Directeur de Tournoi qui ne figure plus sur cette liste redevient Arbitre National/International.
- Candidats : les candidats sont des Arbitres Nationaux/Internationaux qui sont capables de prendre en charge l’intégralité de l’organisation d’une quelconque épreuve fédérale.

Confirmation
Pour conserver les titres attribués, outre la participation à tout séminaire de recyclage ou examen de confirmation mis en place, selon les titres, par la Ligue ou la Fédération, un comportement satisfaisant en situation est nécessaire :
> Arbitre de Ligue
Un Arbitre de Ligue doit confirmer son titre au minimum tous les six ans en réussissant l’examen correspondant à la délivrance de ce titre. En cas d’échec ou d’absence à cet examen, il doit impérativement représenter l’examen deux années après et le réussir. En cas de nouvel échec ou nouvelle absence, un Arbitre de Ligue perd son titre. La Commission Nationale d’Arbitrage se réserve le droit, sur proposition du formateur de la Ligue concernée, de retirer à tout moment ce titre pour les Arbitres ayant une activité trop faible ou un comportement jugé non satisfaisant.


> Arbitre Fédéral
Un Arbitre Fédéral ayant réussi l’examen doit confirmer ensuite son titre au minimum tous les six ans en réussissant l’examen correspondant à la délivrance de ce titre. En cas d’échec ou d’absence à cet examen, il doit impérativement représenter l’examen deux années après et le réussir. En cas de nouvel échec ou nouvelle absence, un Arbitre Fédéral redevient Arbitre de Ligue. La Commission Nationale d’Arbitrage se réserve le droit de retirer à tout moment ce titre pour les Arbitres ayant une activité trop faible ou un comportement jugé non satisfaisant.


> Arbitre National
Les Arbitres nationaux sont dispensés de confirmation mais, pour bénéficier de cette disposition, ils doivent participer activement à la formation des Arbitres de Ligue au sein de leur Ligue ainsi qu’à la préparation des épreuves de l’examen national d’Arbitre en proposant des sujets pour cet examen. La Commission Nationale d’Arbitrage se réserve le droit de statuer sur tout cas exceptionnel.
Dispositions transitoires


> Arbitre Fédéral
Les Arbitres Fédéraux ayant réussi leur examen en février 2005 ont dû confirmer leur titre au plus tard en mars 2011 et, en cas d’échec au plus tard en février 2013. La Commission Nationale d’Arbitrage se réservant en outre le droit de retirer à tout moment ce titre pour les Arbitres ayant une activité trop faible ou un comportement jugé non satisfaisant.


3) Formation


Formateurs Ils sont proposés par les Présidents de Ligue et validés par la Commission Nationale d’Arbitrage et assument, au niveau des Ligues/Interligues, la formation pour les candidats au titre d’Arbitre de Ligue et d’Arbitre Fédéral. Ils sont assistés dans cette activité de formation par les Arbitres Nationaux.
Formation : Principes généraux
- La formation de base (minimum 60 heures) est assurée au niveau des Ligues ou Interligues par les formateurs et s’étale, selon un calendrier et des modalités propres à chaque Ligue, sur une période de deux années (exemple de période : janvier 2011 à décembre 2012).
Formation de base : contenu
La formation de base des Arbitres de Ligue assurée dans le cadre de chaque Ligue couvre quatre grands domaines :
- connaissances théoriques : règles et règlements
- gestion administrative et sportive - gestion informatique des fichiers Excel et communications
- comportement et capacités relationnelles.
Elle est organisée en modules :
FORMATION D'ARBITRE DE LIGUE
- CONNAISSANCES THEORIQUES : REGLES ET REGLEMENTS
Module R1 : Règles de Golf : étude de tout le livret des Règles de Golf et de certaines Décisions importantes
Traduction d'une situation de jeu en termes de Règles de Golf
Module R2 : Vade-mecum : connaissance approfondie
Règlement des épreuves fédérales par équipes
- MISE EN SITUATION : GESTION D’UNE COMPETITION DE LIGUE
Module A1 : Gestion d’une compétition individuelle et d’une compétition par équipes
Module A2 : Rédaction Règlements d'épreuves
Module A3 : Rédaction et correction de Règles locales
Module A4 : Supervision et contrôle des tâches incombant aux OEC et Commissaires
Module A5 : Préparation du terrain
Marquage des hors limites, obstacles d’eau, terrains en conditions anormales, dropping zones et de zones particulières : green en île, berlinoises et obstacles d'eau, chemins ;
Détermination sur le terrain des emplacements de drapeaux et des départs.
Vérification du terrain : set up.

Module A6 : Application pratique des procédures : départs, cadences de jeu (élaboration des cadences et contrôle de leur respect), interruption du jeu, contrôle des cartes ;
Tableau des rencontres et des matchs en compétition par équipes ;
Gestion d’un cut, d’un play off qualificatif
Réclamations.
- GESTION DES COMMUNICATIONS
Module E1 : Communications : utilisation d’un talkie, contrôle météo, signaux d’alerte et application des règles de sécurité.
- COMPORTEMENT ET CAPACITES RELATIONNELLES
Module C1 : Relations avec les Dirigeants et le personnel des Clubs et de la Ligue.
Module C2 : Approche des joueurs sur le terrain, maîtrise de soi et jugement dans les situations tendues, réactions face à l’imprévu.
Module C3 : Rôle et attitude ; différences entre les devoirs d’Arbitre et de membre du Comité, différences entre le stroke play et le match play ; conviction de la primauté du rôle préventif.


4) Examen : Dates et Contenu des Epreuves


DATES DES EPREUVES
L‘examen pour la délivrance du titre d’Arbitre de Ligue ou d’Arbitre Fédéral, et pour la confirmation de ces titres a lieu tous les deux ans. Ils sont organisés le même jour dans chacune des Ligues. Le contenu de l’épreuve, arrêté par le Comité des Règles, est identique pour toutes les Ligues.
Les dates d’examen ne sont données qu'à titre indicatif et peuvent être modifiées par le Comité des Règles. Les candidats à l'examen en sont bien évidemment informés.
MODALITES DE L'EXAMEN D’ARBITRE DE LIGUE
Les modalités de l’examen ne sont données qu'à titre indicatif et peuvent être modifiées par le Comité des Règles. Les candidats à l'examen en sont bien évidemment informés.